« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel intervient un tiers, impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision : le médiateur familial. »

Un seul numéro de téléphone pour prendre rendez-vous sur un des quatre sites : 02 40 49 83 27

Les services de médiation familiale de Linkiaa proposent des entretiens d’information et des séances de médiation sur quatre sites.

L’ÉQUIPE​

Les médiateurs familiaux sont des professionnels qualifiés, diplômés d’Etat, qui s’engagent à respecter les principes de neutralité, d’impartialité, de confidentialité et d’indépendance;

LE PUBLIC CONCERNÉ​

• Les conjoints qui vivent des difficultés de communication, qui envisagent une séparation, un divorce ou sont en situation de rupture.
• Les parents déjà séparés qui souhaitent faire évoluer une situation.
• Les grands-parents qui ont des difficultés à garder des liens avec leurs petits-enfants.

• Les parents et leur(s) adolescents, qui traversent des crises, rencontrent des difficultés de communication et/ou sont en rupture de lien, que les parents soient séparés ou non.

• Les frères et les sœurs en difficulté relationnelle dans le cadre d’une succession ou de la prise en charge d’un parent âgé ou vulnérable.

LES OBJECTIFS DE LA MÉ​DIATION

• Rétablir ou améliorer le dialogue,

• Évaluer sa situation et réfléchir ensemble à une nouvelle organisation familiale en tenant compte des besoins de chacun,

• Prévenir les dysfonctionnements consécutifs des séparations ou des ruptures de liens, pour chacun des membres de la famille,

• Trouver des accords mutuellement acceptables et durables. Ils peuvent faire l’objet d’un écrit qui peut  être homologué par le Juge aux Affaires Familiales,

• Orienter si nécessaire vers d’autres professionnels.

FONCTIONNEMENT​

Les demandes de médiation arrivent soit par contact direct auprès du service soit par le biais d’une ordonnance du juge adressée au service.
Les personnes qui ont recours à ce service apportent une contribution financière proportionnelle à leurs ressources.